Chez Maribel

Lecture, musique, cinéma...

16 mai 2011

Bilbo le hobbit, J.R.R.Tolkien

bilboBilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L'aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux ! Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d'énigmes par le sinistre Gollum, englué dans la toile d'une araignée géante... Bilbo échappera cependant à tous les dangers et reviendra chez lui, perdu de réputation dans le monde des hobbits, mais riche et plus sage.

Ouf, il y avait vraiment longtemps que j'avais commencé ce livre mais, si je l'ai mis de côté, ce n'est vraiment pas parce que je ne le trouvais pas assez intéressant. En fait, je n'avais lu que le début des aventures et, avec mes cours et d'autres lectures en cours, il a été mis de côté. Ce n'est que dernièrement que je l'ai réouvert et malgré les apparences, avec beaucoup de plaisir.

J'avais déjà tenté par deux fois de lire J.R.R. Tolkien (une fois avec le Silmarillon et une autre fois avec le Seigneur des anneaux), alors je suis aujourd'hui très contente d'avoir lu une oeuvre entière et d'avoir autant aimé. En fait, je désire toujours poursuivre ma découverte de ce monde si riche inventé par l'auteur et je crois que Bilbo le hobbit est vraiment là où il faut commencer. Le récit s'adresse autant aux adultes qu'aux plus jeunes, alors c'est une lecture vraiment accessible où on ne se perd pas dans les détails de ce monde peuplé de créatures telles que les nains, les elfes, les trolls, les animaux qui parlent, les dragons, les magiciens et où il s'est passé beaucoup de guerres. Contrairement au Silmarillon, on a ici le temps d'apprivoiser chaque créature et de retenir leurs noms. ^^

Déjà, l'incipit est très imagé et ouvre l'imaginaire. « Dans un trou vivait un hobbit. Ce n'était pas un trou déplaisant, sale et humide, rempli de bouts de vers et d'une atmosphère suintante, non plus qu'un trou sec, nu, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni sur quoi manger: c'était un trou de hobbit, ce qui implique le confort. » J'aime beaucoup le récit de l'auteur, car il est rempli de petits détails (et qui se tiennent tellement entre eux!) qui font que l'on croit vraiment à cet univers. On y entre et on suit Bilbo, ce petit hobbit qui ne rêve que d'une vie paisible dans son trou, se lançant à l'aventure avec 13 nains pour aller vaincre un dragon. Chaque étape de son voyage nous amène un peu plus loin dans le pays, nous en faisant découvrir un nouvel aspect ou de nouvelles créatures. J'ai particulièrement aimé ses brefs arrêts à la Maison Simple pour l'avoir vu dans les films. Cet endroit semble si enchanteur! J'aimerais bien être un elfe pour boire, manger et chanter, aussi heureux qu'il le faut.

Bilbo se fait ami des nains, mais un nain reste un nain, il faut toujours se méfier! J'ai beaucoup aimé cet aspect du livre; que ce n'est pas parce quelque chose va bien que ça ne le restera. Cela nous réserve des surprises, mais en même temps on était prévenu, elles ne sortent pas d'un chapeau. L'auteur reste dans la réalité de son récit, de son monde parfois cruel, toujours près d'un déséquilibre. Ça le rend encore plus vivant et lui donne plus de richesses.

J'ai donc adoré ce roman par le monde à découvrir et par ses aventures, mais aussi pour la narration, très présente. Elle vient souvent ajouter une petite touche d'humour ou met en relation un événement avec le futur. J'aime beaucoup lorsqu'un narrateur intervient dans une histoire. Cela ajoute quelques perspectives aux récits.

Ce fut donc un coup de coeur et je suis impatiente de voir le film, bien qu'il faille encore attendre plusieurs mois. J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge Middle-Earth, auquel je participe avec le niveau de l'Anneau, ce qui me laisse encore la trilogie du Seigneur des Anneaux à lire.

middleearth

Posté par Blog de maribel à 03:10 - Lecture - Permalien [#]